L'indice de réparabilité
Actualités MaGarantie5ans.fr

L'indice de réparabilité

L’indice de réparabilité est arrivé ! L’objectif ? Favoriser la réparation des appareils plutôt que le rachat.
Publié le 14/01/2021 643 vues

60% d’appareils réparés d’ici 5 ans, c’est l’objectif fixé par le gouvernement qui a imposé l’affichage obligatoire de l’indice de réparabilité depuis le 1er janvier 2021.

 

Ce nouvel indice est calculé sur la base de cinq critères :

- La disponibilité de la documentation fournie par le constructeur

- Le démontage de l’appareil ou l’accès aux pièces détachées

- La disponibilité des pièces détachées

- Le prix des pièces détachées

- Un critère spécifique au produit concerné

Expérimentation de l’indice de réparabilité

Expérimenté un peu plus tôt auprès de 140 000 consommateurs, les retours étaient très concluants et encourageants. Quels enseignements a-t-on pu en tirer ?

- Le visuel doit être suffisamment compréhensible pour les consommateurs afin que l’information soit perçue rapidement.

- Pour guider au mieux les clients pendant leurs achats, la notion de réparabilité doit être affichée. Les clients ont besoin que les informations soient transparentes.

- Il est nécessaire que cet indice fasse partie intégrante de l’acte d’achat.

Quels produits sont concernés ?

L’indice de réparabilité sera tout d’abord intégré à cinq types d’appareils : smartphones, ordinateurs portables, lave-linge hublot, TV et tondeuses.

Chaque produit se verra attribuer l’indice qui pourra être de 5 couleurs différentes. Chaque couleur correspond à une notation qui permet d’évaluer la réparabilité du produit concerné :

- Rouge : indice supérieur ou égal à 0 et inférieur ou égal à 1,9

- Orange : indice supérieur ou égal à 2 et inférieur ou égal à 3,9

- Jaune : indice supérieur ou égal à 4 et inférieur ou égal à 5,9

- Vert clair : indice supérieur ou égal à 6 et inférieur ou égal à 7,9

- Vert foncé : indice supérieur ou égal à 8 et inférieur ou égal à 10

L’objectif de cette nouvelle mesure est de sensibiliser les consommateurs à la réparabilité de leurs produits dans le but de lutter contre l’obsolescence accélérée.

Qui sont les bons élèves ?

Près d’un mois après son lancement, l’affichage de l’indice de réparabilité sur les produits concernés n’a pas encore été intégré sur tous les produits chez toutes les marques. Les conditions d’affichage n’ayant été communiquées que fin décembre, les calculs de l’indice pour chaque produit nécessitent un peu de temps. De ce fait, la répression des fraudes ne verbalisera les commerçants qu’à partir du 1er janvier 2022.

Samsung, Miele, Bosch ou encore Siemens font partie des bons élèves qui ont rapidement intégré l’indice de réparabilité sur leurs produits.

Que faut-il en conclure ?

La bonne nouvelle c’est que les consommateurs préfèrent acheter des produits avec un indice élevé. La durabilité et la réparabilité entrent de plus en plus dans les mœurs.

Inciter les consommateurs à réparer leurs produits et appareils est l’une de nos principales missions. Donner une seconde vie aux objets, c’est préserver la planète et faire des économies.

Quoi de prévu pour les années à venir ?

L’indice de réparabilité devrait s’étendre à d’autres produits électriques et électroniques d’ici quelques temps dans le but d’inciter les marques à penser aux critères de réparabilité dès la fabrication. Dès 2024, un indice de durabilité sera affiché sur les produits aux côtés de l’indice de réparabilité. Ce nouvel indice sera calculé sur de nouveaux critères tels que la fiabilité du produit ou encore sa robustesse.